Domotique et gestion de l'énergie  |  Qui est DOMO-Energie  |  Contact  |  Liens  |  FAQ  |  Plan du site   
 
Logo Domo-Energie
 |  Services  |  Produits  |  Professionnels  |  Propriétaires  |  Tout savoir  |  Actualités  | 
 
 
 
Logo Domo-Energie

mercredi 6 janvier 2010

Bâtiment, nouvelle norme SIA386.110

Une nouvelle norme appelée SIA386.110 dédiée à l'impact de la gestion technique du bâtiment sur sa performance énergétique fait son entrée en Suisse.

"Il convient d'utiliser la présente Norme européenne pour les bâtiment existants, ainsi que pour la conception des bâtiments neufs ou rénovés." (recommandation de l'OFEN, 2008).

Conformément à la norme européenne 15232 sur la "performance énergétique des bâtiments - Impact de l'automation de la régulation et de la gestion technique du bâtiment", la Suisse reprends l'ensemble de cette norme sous l'appellation SIA386.110. Et, comme l'indique l'avant propos, toutes les normes nationales en contradiction avec cette norme devront être retirées.

Elle vise avant tout à classer un bâtiment selon la qualité de ses installations de gestion technique, principalement de la gestion du chauffage, de la climatisation et de la ventilation. Cette norme est utilisée pour donner une note, bonne ou mauvaise, sur la base des possibilités offertes pas ses installations de régulation et de contrôle, preuve étant faite que la différence entre une installation traditionnelle et une installation pilotée de manière intelligente se traduit par un potentiel de réduction de consommation d'énergie de 40 à 60% dans le résidentiel.

Sans aller dans les détails de cette norme, le principe est d'inventorier et de qualifier les installations techniques selon des listes de fonctions prédéfinies et d'en tirer le résultat sous la forme de 4 catégories, de la meilleur (A) à la plus mauvaise (D).


Classes

Performance énergétique

A

Correspond aux systèmes de GTB et aux GTB ayant une performance énergétique élevée

B

Correspond aux systèmes de GTB et aux GTB avancés

C

Correspond aux systèmes de GTB normalisés

D

Correspond aux systèmes qui présentent une faible performance énergétique. Les bâtiments pourvus de ces systèmes doivent être mis aux normes. Les bâtiments neufs ne doivent pas être construits avec de tels systèmes.

Quelques exemples de classements :

  

 

Installation

Classe

Chauffage / froid

Pas de régulation automatique et régulation automatique centralisée

D

Régulation individuelle par pièce intégrée incluant la régulation en fonction des besoins

A

Aucune régulation sur les pompes de distribution

D

Commande des pompes à vitesse variable

A

Ventilation / climatisation

Régulation manuelle

D

Régulation en fonction des besoins

A

 

Cette norme va de même classer les éclairages et les commandes de stores. Ainsi une installation traditionnelle dotée d'interrupteurs marche/arrêt sera classée en D alors que les commandes automatique ou la modulation par variateur se verra doté du A.

La régulation individuelle des pièces prenant en compte les besoins réels et la présence des usagers donnera naturellement une classe A, à contrario d'une installation traditionnelle simple qui devra se contenter de la classe D.

Le monitoring énergétique à l'honneur

Cette norme place le monitoring énergétique en classe A.

Le monitoring énergétique consiste à pouvoir récupérer et enregistrer de manière continue des valeurs provenant de capteurs tels que des sondes de température ou des compteurs d'énergie par exemple. Grâce à ce type de fonction, il est possible de détecter des anomalies éventuelles de consommations, et par conséquent de réglage ou de pannes. A contrario, sans cette possibilité, vous pouvez passer plusieurs années avec une surconsommation sans pouvoir vraiment déterminer ce qui en est la cause.

Une vision globale de l'installation

Une des particularité de cette norme est qu'elle ne calcule pas une valeur moyenne des différents éléments concernés, mais place le classement sur le plus mauvais indicateur. Inutile donc de se concentrer à fond sur un seul élément technique, aussi performant soit-il, si le reste de l'installation ne fait pas partie d'une démarche cohérente pour le résultat final.

Une norme donc favorisant l'effort de réflexion globale sur les installations techniques, plutôt que l'acharnement sur un domaine au détriment du résultat global. Cette démarche s'inscrit parfaitement dans la ligne du certificat énergétique pour bâtiment (norme SIA2031) et complète ce dernier pour mettre en avant ce qui manquait au justificatif thermique (norme SIA380/1): l'amélioration de la performance énergétique par l'amélioration de l'usage des énergies dans le  bâtiment.


      Dernière modification : vendredi 12 février 2010    

 

Jordan 23 jerseys for sale cheap jordan jerseys cheap RAY BAN SUNGLASSES SALE ONLINE cheap ray ban sunglasses cheap ray ban sunglasses for sale nike roshe run for sale nike blazer pas cher nike roshe run cheap Nike roshe run online italia http://www.globewomen.org/images/